Vingt cinquième lettre pour toi — Lire dit-elle

de l’été éternellement éprise j’ai porté doucement dans le taire mes graines pour le vert et l’arbre futur pour la cerise je t’écris j’attends que tu me remettes au nid dans un drap de semis et d’enfance pour couver l’étendue magnifique de mon absence à ce monde qui me déplaît tant que la nuit ne […]

Vingt cinquième lettre pour toi — Lire dit-elle

Autore: yourborderline

lavorare fa male alla salute

Rispondi

Effettua il login con uno di questi metodi per inviare il tuo commento:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...